Nous sommes héritiers d’histoires

Notre Histoire nous relie à des terres lointaines, des cultures et des traditions qui ont traversés les mers avec nos ancêtres.

Nous sommes héritiers d’histoires, faites, de « racines » tranchées, de fractures affectives, d’éclatement familial, de douleurs physiques et morales.

Nous sommes la continuité d’hommes et de femmes, riches de leurs valeurs, de leurs cultures. Des hommes et des femmes qui, au fil des générations, ont connus l’exil, l’humiliation, l’injustice, l’abandon, la trahison, le Non-Amour. Des hommes et des femmes qui, déshumanisés, ont étouffé leur essence profonde jusqu’à en oublier « qui » ils sont.

Alors ! Qui sommes-nous réellement ? Nous portons les caractéristiques physiques et comportementales des anciens de nos lignées. Mais à quoi, à qui, sommes-nous (r)attachés ? A quelle(s) terre(s) ? Quelle(s) culture(s) ?

Un mélange, un métissage à Reconnaître

Sommes-nous la juxtaposition, l’association, la succession, l’amalgame, d’histoires singulières et de cultures anciennes, …. Peut-être sommes-nous un mélange, un métissage, qui a du mal à se (re)connaître ?

Un mélange qui peut nous désorienter, nous donner la sensation d’être sans réelle appartenance, sans réel ancrage.

Un mélange qui cherche sa stabilité, comme un arbre qui aurait perdu ses racines ; comme une Famille où personne ne trouve sa place. Difficile ! en ces temps de familles composées, décomposées, jamais recomposées ; souvent dispersées et expertes dans l’art du « non-dits et du secrets ».

Nous portons en nous tous nos ancêtres

Heureusement, nous serons toujours le fruit de 2 lignées ; une lignée maternelle, une lignée paternelle. Nos parents, nos grands-parents, nos aïeux, nos ancêtres nous restent méconnus, mal-connus voire inconnus.  Pourtant ils vivent dans nos cellules corporelles, à travers, notre code génétique, nos ressemblances physiques et comportementales, notre façon de vivre le présent et de concevoir le futur.

Nous portons en nous tous nos ancêtres. Nous sommes leur continuité.

Certains d’entre nous héritent des mémoires de situations douloureuses non réglées voire de traumatismes qu’ils rejouent inlassablement ; d’autres héritent de traits de personnalités excessifs, emmagasinant les ratages dans des choix de vie incompréhensibles.

Nous sommes nombreux à conjuguer les éléments du présent et les mémoires du passé, incapables de prendre en main Notre Vie, que nous vivons comme un destin, une fatalité, pire une malédiction.

Accueillir la Force Ancestrale

Fatalité ? Destin ? Et si nous parlions de « Force de Vie » ? Nous sommes la continuité d’une foule d’hommes et de femmes qui nous demandent de nous Reconnaître en nous (re)inscrivant dans nos lignées ; qui nous demandent de restaurer le lien avec nos terres d’origine, nos cultures, nos valeurs et nos traditions ; qui nous demandent de revenir à notre essence profonde pour retrouver notre « Amour-Propre », l’Amour de nous-mêmes ; qui nous demande d’éclairer le passé pour nous en libérer et ainsi… nous autoriser à écrire notre propre histoire.

Accueillir la Force Ancestrale, source de protection, de sagesse, de courage, d’AMOUR participe de notre processus d’appartenance et de reconnaissance.

Accueillir la Force Ancestrale, source de pouvoir, pour Pouvoir (j’ai la Force, je peux) – Pour Voir (je regarde autrement pour (re)naître) – Pourvoir (je donne et je reçois).

Eclairer d’un sens nouveau l’Histoire en transformant une énergie négative en  « Force de Vie » est, aussi, une façon de Réparer.

Osons transformer la Souffrance en Puissance et la Peine en Force !

Quand la racine est profonde, pourquoi craindre le vent !

Pour tout savoir de notre actualité